lundi 30 juin 2014

Marguerite Yourcenar, Mémoires d'Hadrien

(Publié le 5 Octobre 2007)
Marguerite Yourcenar, Mémoires d’Hadrien.
Ce roman est une lettre de l’empereur Hadrien, adressée à Marc-Aurèle, le successeur qu’il a désigné. Hadrien y consigne les étapes de sa vie politique, sa conception du pouvoir, de la religion, et de l’administration de l’empire, mais également ses amitiés et ses amours, en particulier une bouleversante passion pour le jeune bythinien, Antinoüs.
Entre histoire et roman, Marguerite Yourcenar retrace l'ambition d'un homme, le regard qu'il porte sur son œuvre au terme de sa vie, ses doutes et ses certitudes face aux responsabilités de sa fonction, mais aussi son amour pour la culture grecque, les arts et les livres.
Marguerite Yourcenar est fasciné par ce personnage et explique dans ses notes : « si cet homme n’avait pas maintenu la paix du monde et rénové l’économie de l’empire, ses bonheur et ses malheurs personnels m’intéresseraient moins ».
J’ai lu ce livre une première fois il y a quelques années, pendant mes études d'histoire, et même si j’étais déjà charmé par le style magnifique de Marguerite Yourcenar, j’avais prêté une attention particulière aux aspects historiques. Je l’ai relu en m’attachant davantage à l’attrait littéraire, la construction narrative, la démarche très originale de l’auteur ; un exercice périlleux qu'elle mène avec rigueur et traduit dans une grande poésie, par un voyage au siècle d'Hadrien, de l'Italie à l'Egytpe.
Les notes de Marguerite Yourcenar sont intéressantes, tant sur le plan de l'approche  historique que littéraire : « Un pied dans l’érudition, l’autre dans la magie, ou plus exactement, et sans métaphore, dans cette magie sympathique qui consiste à se transporter en pensée à l’intérieur de quelqu’un ».
Ou encore : « Quoi qu’on fasse, on reconstruit toujours le monument à sa manière. Mais c’est déjà beaucoup de n’employer que des pierres authentiques ».

Pour toutes ces raisons, c'est un livre que je conseillerais de (re)découvrir...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire